13 octobre 2020

Garder le lien avec son animal de compagnie à l’abej SOLIDARITE

Etre accueilli avec son animal de compagnie, c’est possible à l’abej SOLIDARITÉ.

Toutes les structures de l’abej SOLIDARITÉ accueillent inconditionnellement toute personne, quelle que soit sa problématique, avec son animal qui l’accompagne, ce qui est rare en France.

Ainsi, plusieurs personnes hébergées ou logées ont des chiens ou des chats. Il arrive aussi aux équipes d’accueillir des personnes avec des animaux moins communs comme des tortues, rats, souris, perruches etc.

Il est évident pour les équipes de l’abej SOLIDARITÉ que si l’on veut accompagner les personnes qui sont sans abri, il faut les accueillir telles qu’elles sont. Si elles ont un animal, il est important de ne pas rompre ce lien afin de travailler sur leur réinsertion sociale de manière optimale.

Pour rendre cet accueil possible, il suffit souvent de mettre en place quelques règles simples :

  • Demander aux personnes de procéder à la vaccination antirabique de leur animal (avec la collaboration de cabinets vétérinaires partenaires)
  • Imposer le port de la muselière dans l’enceinte des établissements pour permettre aux autres résidents et à l’équipe de se sentir en sécurité.
  • Communiquer le nom d’une personne ressource à qui confier l’animal en cas de problème (hospitalisation par exemple). Lorsque personne ne peut assurer cette responsabilité, des bénévoles sont sollicités afin de prendre en charge l’animal tant que le propriétaire ne peut s’en occuper.

Catherine, résidente de la Pension de Famille de la Madeleine, a ainsi pu être accueillie avec sa chienne, Mirka, âgée maintenant de 5 ans. Elle est, selon sa propriétaire, « trop gentille » et lui fait énormément de câlins… et un bien fou !

Mirka est devenue la mascotte de la pension de famille. Les résidents la considèrent comme une compagnie agréable. C’est un peu « le chien de tout le monde » nous dit Catherine qui prend soin de sa chienne avec amour. Grâce à l’argent versée par sa curatelle, elle peut lui acheter les croquettes et la nourriture et prendre en charge les frais vétérinaires. Pour les personnes sans ressources, c’est l’abej SOLIDARITÉ qui prend en charge ces frais grâce aux dons.

En acceptant les personnes avec des animaux, l’abej SOLIDARITÉ propose un accompagnement individualisé basé sur l’animal qui joue alors un vrai rôle de médiateur et facilite les interactions positives avec leurs propriétaires. Et c’est là que l’on voit comment on peut changer les choses : l’animal n’est plus un obstacle à l’hébergement ou au relogement, mais bien un réel outil pour entrer en contact avec la personne et l’accompagner afin de l’aider à sortir réellement de la rue.

Partager :