La santé est bien plus que l’absence de maladie, c’est également un état de bien être, un désir et une capacité à prendre soin de soi.

La mission du soignant est essentielle.

Parce que les personnes vivant à la rue sont tout autant malades, sinon plus, que le reste de la population, mais qu’elles peuvent avoir du mal à recourir aux soins, elles ont besoin d’un accompagnement santé réellement adapté. La mission du soignant est essentielle lorsqu’on a en face de soi une personne vulnérable. Bien que diminuée par la maladie et fragilisée par l’exclusion, la personne retrouve l’estime de soi dans le regard et les mains du soignant.

Présents dans la quartier Humanicité et à Armentières

Dans le quartier Humanicité à Capinghem le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) accueille des personnes en situation de handicap psychique. Bon nombre d’entre elles ont vécu à la rue et certaines sont atteintes du syndrome de Korsakoff.

A côté du FAM, une Résidence Accueil permet à d’autres personnes en situation de handicap psychique de vivre en semi autonomie, aidées pour cela par un accompagnement spécifique.

Enfin, à Armentières, les dispositifs de Lits d’Accueil Médicalisés (LAM) et de Lits Halte Soins Santé (LHSS) prennent en charge des personnes qui vivent à la rue.  Les LHSS sont destinés à des personnes malades ou blessées et le LAM à des personnes atteintes d’une pathologie chronique.

A l’abej SOLIDARITÉ, nous sommes soignés comme des êtres humains, nous ne sommes pas des numéros ! Que dire de plus ?

Roger (suivi par le Samsah)

Le centre de santé en centre ville

Le centre de santé veut être une passerelle entre les personnes sans domicile et le système de droit commun. Bien plus que soigner, son objectif est de prendre soin des personnes en proposant une prise en charge médicale globale.

Concrètement :

  • délivrer des soins immédiats à toute personne sans domicile en mauvaise santé
  • prendre en compte la souffrance psychique et psychologique des personnes à la rue
  • amener les personnes à prendre soin d’elles
  • mettre en place des actions de sensibilisation, de prévention, d’éducation à la santé
  • réorienter vers la médecine de ville, lorsque cela est possible

Des personnes accueillies et des salariés témoignent

Le centre de Santé de l’accueil de jour Solférino et celui du Point de Repère offrent soins et consultations à tous ceux qui en ont besoin, quelle que soit leur situation.