Didier est entré à l’abej SOLIDARITÉ en 1990 en tant que médecin salarié. Il y exerce encore aujourd’hui bénévolement une consultation par semaine et fait partie du conseil d’administration

Le monde des exclus, des laissés pour compte, des gens de la rue avec leurs lots de souffrances, c’est un monde qu’il  a apprivoisé au fil du temps.

« A l’abej SOLIDARITÉ, on rencontre des personnes avec lesquelles il serait peu probable d’entrer en relation spontanément dans notre vie courante. Des personnes que l’on évite quand on les croise dans la rue, parce qu’elles déclenchent  en nous un malaise de par leur pauvreté à nous qui sommes nantis ».

Il est important d’accueillir chaque personne à la rue, dans un vrai cabinet médical, avec infirmières, médecins, psychologues pour qu’elle bénéficie de soins de qualité, d’écoute, de respect.

A l’abej SOLIDARITÉ on travaille en équipe, en lien avec des acteurs sociaux et des bénévoles .Notre mission première est d’avoir une écoute fraternelle, un regard bienveillant qui permet de vraies rencontres.

« Les personnes à la rue ont le droit d’avoir toute notre considération. Je rencontre des frères et des sœurs dans leur dignité »

Didier Benkemoun

Partager :